Buzaki timrudine

Le timerdodin est un couscous grossier qui se tord à la maison car sa torsion est relativement difficile, ce qui signifie qu’il a besoin de mains professionnelles pour tordre afin qu’un grain devienne la taille des grains de Bercox « tehumzin ».

Après avoir terminé le processus de mèche, nous prenons takbuct le pot et mettons la viande dedans, et c’est mieux, « ticurdasin » ou « aysum akbur » avec de la viande hachée et y ajoutons de l’ail. Haricots verts, coupés en morceaux de taille moyenne, ajouter des épices chacun de poivre Ras El-Hanout, saler au goût, ajouter de l’eau pour doubler les légumes, et laisser ramollir à feu moyen, mettre le « Tamruddin » dans le couscous, et mettre le couscous sur le dessus de l’Adivor cuit à la vapeur « . En montant de la casserole jusqu’à ce que le timrodin soit cuit, puis retournez-le dans le bol en y ajoutant progressivement de l’eau jusqu’à ce qu’il devienne mou. Nous ajoutons le sel au besoin, « isufar » avec un peu de sanosh et ⵜⵉⴼⵉⴹⴰⵙtifiḍas pour le fenugrec. Faites ne pas ajouter plus de fenugrec avant de le retourner, et ajouter au bouillon de tomate.Al-Masabrah, la myrrhe séchée traditionnellement, le badanhal et la courgette,

On laisse bien bouillir jusqu’à ce que le bouillon soit à niveau.On vide le « Tamruddin » de couscous dans la ziwa et on y ajoute une quantité importante d’huile d’olive libre.

On remet le bouillon s’il est cuit. Vous l’avez fait cuire dans une cocotte minute cocotte. Les haricots secs quand il devient tendre, ajoutez-y un peu de sel pour qu’il ait un goût sucré. Ajoutez-le au bouillon avec le timruddin et le piment fort. , surtout le piment séché.L’important c’est que le bouillon ne soit pas coulant ou moyen sec et qu’on le serve en lubrifiant avec de l’huile Olives au goût, bon appétit

Cette recette est préparée presque en hiver car elle contient beaucoup d’herbes telles que l’isofar, le sanush, le fenugrec et l’huile d’olive, qui protègent les gens du rhume et donnent de l’énergie au patient.