Soupe de semoule Osctav Ohwhit Ohroash

La soupe de semoule à Parvan est connue sous le nom d’ashtaf in at yazjn, appelée ahhalbeed, dans laquelle yvararn est appelée ahrush.

Ceci est une recette pour faire de la cendre à la façon Parvan

Ingredients

  • 5 tasses d’eau…
  • cuillère à café de concentré de tomate.
  • 2 grosses tomates en purée.
  • 6 gousses d’ail.
  • 1 piment vert fort
  • 1 cuillère à café d’assaisonnement
  • 1 cuillère à café de grincements désagréables.
  • Viande fraîche, viande kurde, huile d’olive, ou un peu de graisse
  • 1/2 tasse de semoule grossière
  • un peu de sel
  • Et menthe pour basilic (Addrei) si disponible
  • karmos verts
  • Lhermas(des abricots qui ont été séchés au soleil)
  • grenade aigre

On prend une casserole et on y met de l’eau jusqu’à la moitié, puis on y ajoute le fromage ou la cardamome ou la matière grasse ou l’huile selon la quantité. On y ajoute aussi l’ail ou les céréales, le concentré de tomate, les tomates vertes, l’assaisonnement Asofar, le sel et les grains d’Hermès après il travaille dans l’eau pendant une heure et on laisse le tout sur le feu jusqu’à ébullition.
Nous pouvons ajouter une autre quantité d’eau car la soupe sèche à cause de l’ébullition.
Nous prenons deux chambres de semoule à la main et la versons progressivement sur la soupe en remuant constamment pour qu’elle ne s’agglutine pas et y ajoutons les couinements (Tifidas), le piment et la menthe pour le basilic (Adriri) et y ajoutons de la grenade aigre, le cas échéant, après sa précision et sa brièveté, il remplace le citron et nous ajoutons du karmos vert et le laissons bouillir un peu sur le feu.
Ainsi, il est prêt à être consommé. Nous le servons dans un ziwa (bol en bois) qui lui donne une saveur particulière et l’arrosons d’huile d’olive.
Méthode tweetée :
Dans les tweets, il est connu sous le nom de « Asshaf », qui est une ancienne soupe préparée avec de la semoule moyenne, et il vaut mieux être bien cuit ou au Haririt, qui est un groupe de céréales sèches comme la Jordanie, le Tamkhalt et quelques lentilles. Nous ne le cuisons pas trop à grains moyens.
On apporte une casserole et on y met le plus de viande possible, et il vaut mieux y ajouter une quantité d’ail, et il est préférable d’ajouter une quantité d’ail. Et quelques grains de « Tifidas » et de la poudre d’Isovar lui donner une saveur particulière, et on ajoute une tomate verte gaie avec quelques tomates en conserve et deux cuillères à soupe d’huile de table, on met la casserole à feu doux pour que tout le monde mange ensemble, et on ajoute une quantité d’eau bouillante selon la nombre de membres de la famille et fermez-le pendant un certain temps (pour cuire le Techordasin) et laissez le bouillon reposer; Après cela, nous y ajoutons de la semoule moyenne ou de la « poudre de grain » de soie. Lorsque notre soupe est cuite, nous y ajoutons une quantité de piment des deux types, sec et vert, et nous éteignons le feu pour cela, et il est prêt à manger. Ceci est servi dans un « négociant » qui lui donne un aspect et une valeur nutritive distinctifs, surtout en hiver lorsqu’il est bu C’est ainsi qu’ils buvaient sans pain après y avoir ajouté de l’huile d’olive gratuite, et préparé le patient avec le nez d’Alonza pour se remettre de sa maladie, ou la femme qui allaite augmente la production de lait.
La méthode fararn :
Dans le puisard appelé « Ahrawash », il est préparé en faisant bouillir de l’eau avec de l’huile végétale, des gousses d’ail et du sel. Après ébullition, ajoutez la semoule en remuant bien pendant environ 20 minutes à feu moyen. Ensuite, nous ajoutons les herbes spéciales pour cette soupe et graines de fenugrec, et il y a ceux qui ajoutent le haricot noir (sanog), servi avec du poivron rouge.